Les Bretons vont à l'Opéra

Les Bretons vont à l'Opéra

A ne pas manquer! Les Contes d'Hoffmann

 Les Contes d'Hoffmann le mardi 20 décembre au cinéma l'Arvor à Rennes à 20h30

 

Un opéra fantastique de Jacques Offenbach créé en février 1881.  Trois époques de la vie sentimentale d'un homme.

 Un opéra moins léger que ses oeuvres précédentes, le testament du compositeur.20161106_175756.jpg

 

 

Certes, Offenbach n’oublie pas d’amuser encore dans cet opéra fantastique, mais il colore les aventures du poète Hoffmann d’une dimension noire et fatale – à l’image des quatre figures maléfiques qui l’accompagnent et le poussent au malheur. Dans cette quête de l’absolu et de l’idéal féminin, la griserie se mêle au macabre.

 La mise en scène de Robert Carsen est spectaculaire, avec son utilisation habile du théâtre dans le théâtre, l’intrigue des Contes d’Hoffmann parasitant une représentation de Don Giovanni  avec des choristes habillés en Espagnols d’opérette.

Les décors de Michael Levine impressionnent par leur monumentalité, les costumes caractérisent bien les trois héroïnes. Autrement dit, une production qui tourne bien, un beau et grand spectacle.

 

Le chef Philippe Jordan, impose des tempos rapides, qui font tourner la machine sans relâche, ce dont on ne se plaindra pas,

 

Ramon Vargas, remplaçant le ténor Jonas Kaufmann que Paris attendait, est à la hauteur du rôle : Aigus longuement tenus, nuances, style et puissance de la voix. Parfait!

 

 Ermonela Jaho, magnifique Antonia, actrice habitée par son rôle, au français impeccable, 

 

Nadine Koutcher n’a pas la suprême aisance des Reines de la nuit mais les suraigus sont bien là, et les acrobaties aussi, cependant qu’elle se plie aux facéties voulues par la production. Le publie a bien ri.

 

Quant à Stéphanie d’Oustrac, elle est un superbe Nicklausse, dont tous les mots sont riches de sens.

 

 Roberto Tagliavini possède une beau timbre et s’exprime dans un français soigné. Il lui manque juste un peu de noirceur et de satanisme.

 

 En écoutant Yann Beuron distiller magistralement les couplets de Frantz, on est pris de nostalgie – quel Pâris! Espérons que l'opéra de Paris aura un meilleur rôle à lui confier à l'avenir!

 

unnamed.jpg

 

20161106_231333.jpg

 

 

téléchargement.jpg

 

A l'opéra Bastille, la présidente de l'association a joué les groupies et Stéphanie d'Oustrac qui est rennaise d'origine a accepté de nous rencontrer pour un interview!

Elle donnera un récital le 31 mars à l'opéra de Rennes.

Réservez vos places et préparez vos questions... 

 

 

 

    julien_benhamou_opera_national_de_paris-les-contes-d-hoffmann-16.17-julien-benhamou-onp-1-1600.jpg

 

 

 https://soundcloud.com/operadeparis/les-contes-dhoffmann-jacques-offenbach

 



12/12/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 78 autres membres