Les Bretons vont à l'Opéra

Les Bretons vont à l'Opéra

Festivités à venir

Revenez vite dans le monde de la Beauté à travers l'opéra!

 

Dimanche 25 novembre

 

Ne manquez pas d'enregistrer ( à 23h40 !) sur Arte, la représentation de l'Italienne à Alger.

 


 

 

Avec cette nouvelle version du célèbre opéra-bouffe de Gioachino Rossini, le Festival de Salzbourg rend hommage au compositeur italien, disparu il y a tout juste 150 ans.

 

Après avoir débarqué à Alger à la recherche de son fiancé disparu, Lindoro, Isabella, une belle Italienne, est enlevée par le bey d’Alger, apparaissant ici sous les traits d’un mafieux. Mais grâce à son charme et à sa filouterie, elle parvient à manipuler son ravisseur, tombé amoureux d'elle…

Truculente légèreté

Porté par deux grandes voix – Cecilia Bartoli (mezzo-soprano) et Ildar Abdrazakov (basse) –, L’Italienne à Alger, véritable ode à la force des femmes, révèle toute sa truculence, son rythme et sa puissance imaginative dans cette production présentée en août 2018 au Festival de Salzbourg. 

 

Le 3 décembre à 19h

 

"Le Trouvère" au cinéma Le Triskel à Betton 

Affiche trouvère.jpeg

 

Le comte De Luna est épris de Leonora, dame d’honneur de la princesse d’Aragon. Il voudrait se débarrasser de son rival, un mystérieux trouvère (c’est-à-dire un chanteur ambulant) qui égrène des sérénades sous les fenêtres de Leonora dont il a su conquérir le cœur.  Le comte ne sait pas que celui qui suscite sa jalousie, Manrico, est en réalité son propre frère jadis enlevé par une bohémienne et que tous croient mort. Azucena, la fille de cette bohémienne brûlée pour sorcellerie, a recueilli et élevé Manrico comme son fils. Elle seule connaît le lien de parenté qui unit les deux hommes. Toujours animée par le désir de venger sa mère injustement condamnée par le père des deux frères, elle ne révèlera la vérité qu’au moment ultime...

 

Pour cette oeuvre de Verdi, il faut des "gosiers d'airain" et nous les auront avec 

 

Marcelo Alvarez

Dolora Zajick

Sondra Radvanovsky

Dimitri Hvorostovsky

Sous la direction de Marco Armiliato 

Dans une mise en scène de David Mc Vicar  au Metropolitan Opera de New-York.

 

 


 

 



23/11/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 77 autres membres