Les Bretons vont à l'Opéra

Les Bretons vont à l'Opéra

Otello, un Maure de Venise ...

Ce spectacle du Trouvère qui a ouvert la saison des retransmissions du Met le 3 octobre, fut un moment très fort, très émouvant et comme l'auteur de cette critique, je regrette que la salle ne se prenne pas au jeu et n'applaudisse pas comme si nous étions réellement au spectacle! Nous bénéficions au cinéma de gros plans sur les chanteurs qui ajoutent encore à l'émotion.

" la Leonora un rien extérieure d'Anna Netrebko, dont la voix s'est assombrie avec des aigus qui semblent parfois plus difficiles, se déchaine littéralement au dernier acte – le plus réussi de tous.  Dmitri Hvorostosky, visiblement bien rétabli – ce qui lui a valu une standing ovation et une pluie de fleurs – campe un comte violent et tendu à l'extrême. L'Azucena de la vétérane Dolora Zajic est plus caverneuse que jamais et demeure impressionnante, en particulier au dernier acte. Yonghoon Lee se joue plus ou moins habilement des pièges de Manrico mais n'est pas avare de nuances. A noter également l'excellent Ferrando de Stefan Kocán et le non moins excellent choeur maison, qui comme souvent prend visiblement beaucoup de plaisir à jouer autant qu'à chanter. Marco Armiliato emporte le tout sans faiblesse. Il ne manquait que le générique de la MGM et on était presque à Hollywood. Tout le monde en fait des tonnes, le public est en délire (mais pas celui de la salle de cinéma, aussi froid qu'il est possible), on s'embrasse aux saluts. L'opéra parfois, c'est un sacré (beau) cinéma."

 

Et à venir...2015_01_otello_01_032_1.jpg

 

Le samedi 17 octobre, nous aurons la chance de voir, revoir, entendre le célèbre opéra de Giuseppe Verdi, Otello. un opéra en quatre actes  sur un livret de Arrigo Boito d'après Othello ou le Maure de Venise de William Shakespeare et créé au Teatro alla Scala de Milan, le .

SYNOPSIS

Sur l’île de Chypre, le capitaine maure Otello retrouve son épouse Desdémone. Le lieutenant Iago, jaloux et convoitant le pouvoir d’Otello, sème le trouble lorsqu’il essaye de le persuader que Desdémone le trompe avec l’innocent Cassio…

PRESENTATION

Dans un décor de verre et de pierre, Bartlett Sher, habitué de Broadway, souligne dans cette nouvelle production l’intensité tragique du drame shakespearien. Le rôle d’Otello, déchiré par le doute, son amour pour Desdémone et l’assise de son pouvoir, n’est pas inconnu d’Aleksandrs Antonenko qui en maîtrise les subtilités mieux qu’aucun autre. Sonya Yoncheva, la « nouvelle Netrebko », chantera pour la première fois le rôle de Desdémone dans lequel elle est attendue pour son chant pur et sa grâce.

 

Opéra en italien sous-titré en français et allemand

 

 LES VOIX

 

 

Aleksandrs Antonenko, une voix solide qui évolue avec facilité dans les aigus et une stature imposante font de cet artiste letton l’une des figures marquantes de la jeune génération lyrique.

 

 

yuchenka.jpg"Voix ample et présence langoureuse, la jeune soprano bulgare Sonya Yoncheva a tout d'une diva. A 32 ans, elle vole de l'opéra de Paris au MET de New York et publie un premier disque dédié à "la France qui m'a permis d'exister comme artiste".

En 2010, elle remporta le premier prix du festival Opéralia de Placido Domingo.

 

 

 

 

 

 

téléchargement.jpg nezt seguin.jpg

 Yannick Nézet-Seguin, chef d'orchestre

"M. Nézet-Séguin est non seulement un poète, mais un artisan calé aussi. Pour un chef d'orchestre d'opéra les tâches les plus stimulantes sont d'exhorter l'orchestre pour suivre le phrasé vocal d'un chanteur individuel, qui peut varier non seulement de l'artiste à l'artiste, mais d'une soirée à la suivante... Avec M. Nézet-Séguin comme partenaire musical, le chanteur doit avoir envie de danser avec Fred Astaire."

 

 

Vous aurez la surprise de découvrir un Otello à la peau blanche...

 

 « Nous sommes récemment arrivés à la conclusion qu'il serait logique de ne pas employer de maquillage [foncé] dans cette production. Je réalise que la question est sensible. […] 

La décision si elle est symbolique n’a rien d’original. Plusieurs mises en scène ailleurs dans le monde prennent depuis plusieurs années le parti de ne pas noircir le visage d’Otello. A tort ou à raison ? Il ne faudrait pas que le souci du « politiquement correct » prenne systématiquement le pas sur les impératifs dramatiques"

 

 Nous serions heureux de recueillir vos impressions sur ce blog...



11/10/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 78 autres membres